DEPUIS MA FENÊTRE…
Henriette HANTZ

22 octobre 2021

L’OPH de la Meuse vous présente ses fidèles locataires à travers le département. Découvrez Henriette, une mamie et arrière-grand-mère aux anges.

 

Rencontre avec Henriette, grand-mère et arrière-grand-mère aux anges

Henriette est une mamie de 96 ans qui vient tout juste de quitter son appartement pour une maison de retraite paisible où elle est accompagnée au quotidien. Elle avait emménagé au 11 rue du Moulin le 1er janvier 1954, il y a 67 ans. Plus qu’un logement, c’est toute sa vie qu’elle a passé avec l’OPH de la Meuse. Elle y a vu grandir ses enfants et ses petits-enfants et y a également fait la rencontre de ses arrière-petits-enfants. Toute une vie qu’elle vient de laisser, le 21 mai dernier pour être accueillie au sein d’un EPHAD où elle peut recevoir tous les soins qui lui sont nécessaires.


67 ans avec l’OPH de la Meuse

Henriette nous a fait quelques confidences depuis sa nouvelle chambre, son logement elle l’aimait vraiment. Agréable, chaleureux, proche du centre-ville, il était parfait pour sa vie de famille. Depuis les fenêtres de ce quatre pièces, la vue se limitait aux immeubles voisins. Mais ce n’était pas négatif pour Henriette. « C’est ça la vie de citadins ! », nous a-t-elle confié avec le sourire. « Cela donne l’impression de faire partie d’une communauté, d’un ensemble plus large que notre maison. Une façon de participer à la vie locale. »


Un bout de chemin avec Henriette

Cette femme indépendante de cœur met en avant la fidélité, la bienveillance et le respect. « Je n’ai pas de vraie passion. Ma principale valeur reste la famille avec mes enfants Jacques (malheureusement décédé dernièrement) et Philippe, mes petits-enfants Caroline, Nicolas et Romain, mes arrière-petits-enfants Matéo, Amélie et un à venir prochainement que j’espère bien connaître. » La vie passe avec ses coups durs et ses bonheurs, quand elle regarde ses arrière-petits-enfants qui courent et jouent avec l’insouciance de l’enfance, elle nous explique qu’il est là le secret de la vie. Savoir profiter de ceux qu’on aime, élever et soutenir les plus jeunes pour qu’ils puissent le faire à leur tour le moment venu. Cette employée de banque nous prouve qu’il n’y a pas d’âge pour avoir de l’esprit. Et même si aujourd’hui, le temps lui laisse des marques indélébiles elle est un témoin crucial que l’OPH de la Meuse remercie chaleureusement pour ses longues années de partage.


Le témoin des années

« La vie de quartier n’existe plus aujourd’hui, seuls les voisins les plus proches sont connus. Tout a changé, mais à mon âge il paraît que c’est normal, alors faisons avec ».  Il est vrai que rien n’est plus pareil, la modernité et le progrès sont passés par là, le décor à changer, la ville s’est agrandie, mais Henriette est restée. Fidèle, comme à son habitude.
Henriette a voulu nous laisser un message, à nous les jeunes et les moins jeunes :

« Mon message est faites attention aux autres autour de vous, soyez accrocheur et ne vivez pas d’excès quel qu’il soit… et comme dit la chanson rendez-vous dans dix ans… »


Alors, oui Henriette, rendez-vous dans 10 ans !