Arrêt de travail étendu – COVID-19

24 mars 2020

L’arrêt de travail relatif aux salariés parents qui n’ont pas la possibilité de télétravailler est étendu depuis le 18 mars aux personnes présentant un risque de développer une forme sévère de COVID19, sont concernées les personnes :

  • atteintes de maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique…) ;
  • atteintes d’insuffisances respiratoires chroniques ;
  • atteintes de mucoviscidose ;
  • atteintes d’insuffisances cardiaques (toutes causes) ;
  • atteintes de maladies des coronaires ;
  • avec antécédents d’accident vasculaire cérébral ;
  • souffrant d’hypertension artérielle ;
  • atteintes d’insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • atteintes de diabète de type 1 insulinodépendant et de diabète de type 2 ;
  • immunodépressives ;
  • atteintes de pathologies cancéreuses et hématologiques, ou ayant subi une transplantation d’organe et de cellules souches hématopoïétiques ;
  • atteintes de maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur ;
  • infectées par le VIH ;
  • atteintes de maladie hépatique chronique avec cirrhose ;
  • présentant une obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40 ;
  • mais également les femmes enceintes.

Ces collaborateurs doivent impérativement rester à leur domicile, en arrêt de travail, si le télétravail n’est pas possible.

En raison du caractère extrêmement confidentiel sur le plan médical, ces collaborateurs doivent se connecter directement sur https://declare2.msa.fr/cgu,  sans passer par l’employeur ou votre médecin traitant, afin de faire une demande d’arrêt pour une durée initiale de 21 jours. Cet arrêt pourra être déclaré rétroactivement à la date du vendredi 13 mars.

Il convient néanmoins d’informer le service RH de la mise en arrêt sans nous indiquer la raison de la pathologie :